Archive pour octobre 2008

LES SOUVENIRS


Les souvenirs, ce sont les chambres sans serrures.

Des chambres vides où l’on n’ose plus entrer,

Parce que de vieux parents jadis y moururent.

On vit dans la maison où sont ces chambres closes.

On sait qu’elles sont là comme à leur habitude,

Et c’est la chambre bleue, et c’est la chambre rose …

La maison se remplit ainsi de solitude,

Et l’on y continue à vivre en souriant …

Henry Bataille (1872 – 1922 )

ODILON REDON (1840 – 1916): SOUVENIRS

Publicités

LE MOIS MOUILLÉ

Par les vitres grises de la lavanderie,

J’ai vu tomber la nuit d’automne que voilà,

Quelqu’un marche le long des fossés pleins de pluie …

Henry Bataille (1872 – 1922)

VINCENT VAN GOGH (1853 – 1890)

HENRY BATAILLE (1872 – 1922), né à Nîmes et décédé à Rueil-Malmaison, est un poète francais.

D’une famille bourgeoise, il perdit jeune son père et sa mère. Élevé par sa soeur, il fit des études artistiques. L’oeuvre de Bataille, nostalgique, se veut une critique virulente des moeurs et de la morale figée des classes élevées de la France de l’avant guerre.

TOILE D’ARAIGNÉE

dewy_spider_web.jpg

TOILE D’ARAIGNÉE

Je suis riche parce que ma fortune c’est la nature.

Charles Trenet (1913 – 2001)

CHARLES TRENET (1913 – 2001), né à Narbonne et décédé à Créteil, était un chanteur francais.

Adolescent, Charles découvre le théatre et la poésie. Il quitte Narbonne pour Paris dans les années 1930 et se mêle au groupe d’ artistes de Montparnasse. Il forme alors un duo avec son ami le pianiste Johnny Hess. Ils chantent au cabaret « Le Fiacre » jusqu’ en 1936.

CHARLES TRENET

Quand la guerre éclate Charles Trenet est mobilisé. Il n’ évoquera la période d’ occupation que dans une seule de ses chansons intitulée « Nous on savait ». Il admettra aussi que cette sombre période a tari son inspiration.

En 1945, il part pour le Canada et le Brésil. En 1954, il rentre à Paris où le public ne l’ a pas oublié. Il reprit la route des studios et de la scène en 1971 pour faire ses adieux à l’ Olympia en 1975. Il avait alors 62 ans.

Charles Trenet meurt en 2001, à l’ âge de 87 ans, après avoir écrit près de mille chansons.

AH ! LES VAINS REGRETS

Ah ! les vains regrets de ma terre

M’ ont révélé tous leurs secrets !

Je suis, en tout lieu, solitaire,

Peu m’ importe où je dois errer …

Marina Tsvétaiéva (1892 – 1941)

IVAN BILIBINE (1876 – 1942)

MARINA TSVÉTAIÉVA (1892 – 1941), née à Moscou et décédée à Ielabouga, est une poètesse russe. Son oeuvre ne fut pas appréciée par le régime de Staline. Sa réhabilitation littéraire commence dans les années 1960.

La poésie de Marina Tsvétaiéva vient du plus profond de sa personnalité, de son excentricité et de son usage précis de la langue russe.

En 1904, Marina est envoyée dans une école à Lausanne. Pendant ses voyages elle apprend le francais et l’ italien. En 1908, elle suit des cours d’ histoire de la littérature à la Sorbonne à Paris.

Rentrée en Russie, elle passe du temps à Koktebel en Crimée, au bord de la Mer Noire. À Koktebel, elle rencontre Serguei Efron, un élève officier à l’ Académie militaire. Elle a 19 ans, et lui 18. Ils tombent amoureux et se marient en 1912.

MARINA TSVÉTAIÉVA ET SERGUEI EFRON À KOKTEBEL EN CRIMÉE (1911)

Marina et son mari passent leurs étés en Crimée jusqu’ à la révolution. Ils ont deux filles, Alia, née en 1912, et Irina, née en 1917.

Après la révolution russe de 1918, Efron rejoint l’ armée blanche. Marina retourne à Moscou, où elle est bloquée pendant cinq ans, et où une terrible famine sévit. Sa fille Irina meurt de faim. Cette mort cause beaucoup de chagrin à Marina.

En 1922, Marina et Alia retrouvent Efron à Berlin. La famille part pour Prague, puis en 1925, à Paris. Efron y contracte la tuberculose. Marina cherche à gagner de l’ argent en lectures et ventes de ses oeuvres, et elle traduit Pouchkine en francais.

MARINA TSVÉTAIÉVA ET SA FILLE ALIA À PARIS (1925)

Efron souffre de son exil de la Russie. Il commence à espionner pour le NKVD, le futur KGB. Alia le suit dans son choix, et s’ oppose de plus en plus à sa mère.

En 1937, Efron et Alia retournent en Union soviétique, Marina les suit en 1939. Elle ne peut pas savoir les horreurs qui l’ attendent. Dans la Russie de Staline, toute personne qui a vécu à l’ étranger est suspecte. Marina trouve toute les portes closes, l’ Union des écrivains lui refuse son aide.

Efron et Alia sont arrêtés pour espionnage. Efron est fusillé en 1941, Alia passe huit ans en prison. Marina est évacuée à Ielabouga en Tatarie. Elle s’ y retrouve sans aucun soutien et se pend en 1941.

TIMBRE RUSSE À LA MEMOIRE DE MARINA TSVÉTAIÉVA (1992)

CHANSON D’ AUTOMNE

borisov63.jpg

VICTOR BORISOV – MUSATOV (1870 – 1905): CHANSON D’AUTOMNE

Les sanglots longs
Des violons
De l’ automne
Blessent mon coeur
D’ une langueur
Monotone.

Paul Verlaine (1844 – 1896)

LE KREMLIN À MOSCOU

Au coeur de Moscou, le Kremlin est la résidence du président de la Féderation de Russie, après avoir été celle des tsars. Cette forteresse urbaine a été progressivement bâtie au cours du 11 ème et du 12 ème siècle sur une colline qui offrait une position particulièrement stratégique.

En septembre et octobre 1812, le Kremlin servit de résidence à Napoléon 1 er, dont les troupes occupaient Moscou.

Aujourd’ hui, cette cité comporte vingt tours de brique, toutes différentes les unes des autres, dont la hauteur varie entre 20 et 70 mètres. La longueur totale de son enceinte est de 2.235 mètres.


TAMERLAN II

MAUSOLÉE GOUR-ÉMIR À SAMARCANDE EN OUZBÉKISTAN AVEC LA TOMBE DE TAMERLAN

Tamerlan (1336 – 1405) se montra protecteur des arts et des lettres qui firent la grandeur de sa capitale, Samarcande en Ouzbékistan. Il eut 18 épouses et de nombreuses concubines.

VASILY VERESHCHAGIN (1842 – 1904): LA PORTE DE TAMERLAN

Le corps de Tamerlan a été exhumé en 1941 par le medecin russe Mikhail Gerasimov. Le scientifique trouva que les caractéristiques faciales de Tamerlan étaient conformes à des traits mongols, appuyant l’ idée qu’ il était un descendant de Gengis Khan.