LES ÉLÉGIES DU NORD (LENINGRAD 1944)

L’époque sévère

m’a détourné comme une fleuve vers

un autre lit. On m’a changé de vie.

Voici qu’elle coule à présent ailleurs.

Et je ne connais pas mes propres rives.

Anna Akhmatova (1889 – 1966)

NATHAN ALTMAN: PORTRAIT D’ANNA AKHMATOVA (1914)

ANNA AKHMATOVA (1889 – 1966), née près d’Odessa et décédée près de Moscou, est une des plus importantes poétesses russes du XXe siècle.

Anna est le troisième de six enfants d’un père ingénieur de marine. Dès 1890 la famille s’installe à Tsarskoie Selo. Anna grandit dans un milieu aisé et apprend le francais. Elle écrit de la poésie dès l’âge de 11 ans. Après la séparation de ses parents en 1905, elle vit avec sa mère puis entreprend des études de droit à Kiev.

Au cours de ses études, elle rencontre le poète Nikolai Goumilev qu’elle finit par épouser en 1910. Le couple passe son voyage de noces à Paris. De son mariage avec Goumilev elle aura un fils, Lev Goumilev, qui deviendra un des plus importants historiens russes.

NIKOLAI GOUMILEV, LEV GOUMILEV ET ANNA AKHMATOVA EN 1916

En 1912, Anna Akhmatova publie son premier recueil « Le Soir » qui connaît un grand succès. En 1914, le recueil suivant paraît, « Le Rosaire », puis en 1917 le recueil « La Foule Blanche ». Ses manières aristocratiques et sa rigueur artistique l’honorent le titre d’ « Âme de l’Âge Argenté ».

En 1918, elle divorce Goumilev. Il sera fusillé par la Tcheka, le service secret des soviets, en 1921. Tous les amis d’Anna Akhmatova qui n’ont pas émigré sont réprimés, déportés ou exécutés. Son fils Lev est arrêté en 1949 et condamné à 15 ans de travail forcé en Sibirie. Il sera libéré en 1956.

Après la mort de Staline, Anna Akhmatova sera lentement réhabilitée et réapparaîtra sur la scène littéraire. C’est alors qu’elle poursuit la composition de ses ouvrages les plus importants, « Poèmes sans héros » et « Requiem », des oeuvres en l’hommage des victimes de la terreur stalinienne. En 1964, deux ans avant sa mort, elle est nommée à la présidence de l’Union des écrivains.

ANNA AKHMATOVA EN 1966

Les thèmes de son oeuvre sont le temps qui passe, les souvenirs, le destin de la femme créatrice et les difficultés pour vivre et pour écrire dans l’ombre du stalinisme.

CARTE POSTALE (1989 ): ANNA AKHMATOVA

5 Responses to “LES ÉLÉGIES DU NORD (LENINGRAD 1944)”


  1. 1 revelise septembre 3, 2008 à 7:46

    Bonjour eva, un magnifique tableau j’aime beaucoup les couleurs, une femme très élégante et j’ai beaucoup aimé ton article, une artiste dont je ne connaissais pas, une belle découverte pour moi.
    Je te souhaite un agréable mercredi, bisous

  2. 2 binicaise septembre 3, 2008 à 8:02

    Je ne connais pas cette poetesse russe .
    Le portrait est tout à fait superbe, une découverte dommage que sa créativité ait été brimée par l’époque stalinienne.
    Bises Jacqueline

  3. 3 Eva septembre 3, 2008 à 8:30

    Bonjour Revelise,
    je suis heureuse que cet article te plaise.
    Bisous de mercredi🙂

    Merci Jacqueline,
    la vie quotidienne ait été brimée par l’époque stalinienne.
    Bisous pluvieux !

  4. 4 laura septembre 3, 2008 à 11:03

    Hello Eva,
    What an interesting painting of this woman. The style of the work is so unique. I’m sure she was a very interesting person,
    have a wonderful day,
    Laura

  5. 5 Eva septembre 3, 2008 à 12:43

    Merci Laura,
    je te souhaite une bonne journée également.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :