Archive pour 30 août 2008

LA NATURE

Plus on se rapproche de la nature, mieux cela vaut.

Nikolai Gogol (1809 – 1852)

ALEXEY SAVRASOV (1860)

NIKOLAI GOGOL (1809 – 1852), né en Ukraine et décédé à Moscou, est un écrivain russe d’origine ukrainienne.

Son père, ancien officier cosaque, développe son goût de littérature. Après ses études Nikolai Gogol quitte l’Ukraine et trouve un modeste emploi de bureau dans un ministère à Saint-Pétersbourg. En 1829, il fait ses premiers pas littéraires en publiant sous un pseudonyme.

En 1831, Gogol quitte l’administration et devient professeur d’histoire, il découvre une vocation d’historien. ll publie de nombreuses nouvelles et la pièce de théâtre « Le Revizor » en 1836. Dans la même année il commence à écrire son grand roman « Les Âmes mortes ». Gogol essaie de faire publier la première partie à Moscou en 1841 mais elle est interdite par le comité de censure. Après l’intervention de ses amis le roman paraît en 1842, une déscription profonde de la Russie et une satire parfois impitoyable. Le succès et le scandale sont au rendez-vous.

NIKOLAI GOGOL

En 1843, Gogol écrit une magnifique nouvelle, « Le Manteau », dont le héros est devenue l’archétype du petit fonctionnaire russe. L’écrivain voyage en France, Italie et Allemagne. En 1848, il fait un pélerinage à Jérusalem. Petit à petit, sa santé se dégrade et son sentiment religieux s’exalte: il devient de plus en plus mystique. Rentré à Moscou, il est toujours occupé à la rédaction d’une seconde partie des « Âmes mortes », dans laquelle il espérait décrire la rédemption de la Russie, sortant de l’Enfer qu’il avait dépeint dans la première partie de cette oeuvre.

Son état psychique et physique se dégrade sans cesse. Il meurt en 1852 à Moscou, où il est enterré au cimetière de Novodevitchi. Nikolai Gogol est reconnu comme le premier grand prosateur de la Russie. Dostoievski écrit: « Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol ».

TOMBE DE NIKOLAI GOGOL À MOSCOU

Publicités