SI TU ROMPS QUELQUE BRANCHE

Si tu romps quelque branche d’un de ces arbres, rompues aussi seront les pensées que tu as.

Dante Alighieri (1265 – 1321), La Comédie Divine, Chant XIII de l’Enfer

VINCENT VAN GOGH (1853 – 1890): ARBRES

VINCENT VAN GOGH, né à Groot-Zundert aux Pays-Bas et décédé à Auvers-sur-Oise, est un dessinateur et peintre néerlandais. Le fils d’un pasteur calviniste resta jusqu’à la mort un tourmenté, un isolé, un incompris. À propos de ses premières années, il dit: « Ma jeunesse était sombre, froide, et stérile … ».

En 1869 il obtient un poste de marchand d’art à La Haye, dès 1873 à Londres. Vincent van Gogh devient un fervent animateur du mouvement méthodiste et veut devenir pasteur. Sa famille l’envoie en mai 1877 à Amsterdam où il se prépare pour l’université et étudie la théologie, mais il écheve ses examens et abandonne ses études.

Fin 1878, il obtient une mission d’évangeliste en Belgique dans la région de Mons. Vincent van Gogh s’intéresse de plus en plus aux personnes l’entourant et aux scènes quotidiennes qu’il commence à présenter dans certains croquis. Sur les recommendations de son frère Théo, il se rend à Bruxelles pour étudier la peinture.

C’est au cours de l’été 1882 qu’il commence la peinture à l’huile. De 1886 à 1888 il s’installe à Paris et rencontre les impressionistes. Sa palette s’enrichit alors de couleurs vives, sa touche s’anime et se fragmente. C’est une période très fertile où son art s’oriente vers l’impressionisme, mais l’absinthe et la fatigue aggravent son état mental.

En 1888 il s’installe à Arles sur les conseils de Toulouse-Lautrec qui lui parle de la lumière des pays méridionaux. Une nouvelle page de son oeuvre s’ouvre avec la découverte de la lumière provencale. Il parcourt à pied la région et peint des paysages, des scènes de moissons et des portraits.

Vincent van Gogh qui habite la « maison jaune », rêve d’une communauté d’artistes. Paul Gauguin vient le rejoindre et ils commencent à travailler ensemble. Mais les deux hommes s’entendent mal: la tension débouche sur une crise. À la suite d’une dispute violente Vincent van Gogh se mutile l’oreille gauche. Il est soigné par le docteur Rey dont il peint à cette époque le portrait.

En 1889, l’artiste rentre dans un asile près de Saint-Rémy-de-Provence où il va rester pendant une année. Son état varie de la dépression profonde aux phases de rémission et d’activité immense. Les peintures de cette période sont caractérisées par des remous et des spirales. Il peint ce qu’il voit de sa fenêtre.

En 1890, Vincent van Gogh rejoint son frère Théo à Paris qui l’installe à Auvers-sur-Oise. Dans ce village du Vexin francais et sous les soins attentifs du docteur Gachot, son activité artistique est intense. Il produit pendant deux mois plus de soixante-dix tableaux.

D’une grande force expressive, la palette du peintre s’assombrit peu à peu exprimant le mal de vivre qui le tourmente. Sa touche est mouvementée et fébrile. En juillet 1890, dans un champs où il peignait une ultime toile, il se tire un coup de revolver dans la poitrine et meurt deux jours plus tard.

Vincent van Gogh à préparé les sentiers de l’art moderne. Ce peintre n’a vendu qu’une seule toile. Aujourd’hui ses tableaux sont parmi les plus chers du monde.

11 Responses to “SI TU ROMPS QUELQUE BRANCHE”



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :