LE CHÊNE

Dans la tiède forêt que baigne un jour vermeil,

Le grand chêne noueux, le père de la race,

Penche sur le coteau sa rugueuse cuirasse

Et, solitaire aieul, se réchauffe au soleil.

Anatole France (1844 – 1924)

ALEXEY SAVRASOV (1830 – 1897): LE CHÊNE

5 Responses to “LE CHÊNE”


  1. 1 Alain mai 8, 2008 à 4:33

    Cet arbre est magnifique en peinture! Belle représentation!
    Bisous et à bientôt, Eva
    Alain

  2. 2 carole mai 8, 2008 à 7:02

    Toujours très beau!
    Bon jeudi Eva

  3. 3 binicaise mai 8, 2008 à 7:56

    Un peintre de la nature dont les tableaux sont agréables …
    Bonne journée bises Jacqueline

  4. 4 laura mai 8, 2008 à 4:31

    Hello Eva,

    another lovely painting I see. This is so pretty. The person under the tree looks like he’s in deep thought. He seems to be enjoying his time alone.

  5. 5 Eva mai 8, 2008 à 4:37

    Merci Alain,
    bises et à bientôt.

    Merci Carole,
    bon jeudi à toi.

    Merci de ton gentil compliment, Jacqueline.
    Bises et belle journée.

    Bonjour laura,
    ca fait du bien de méditer sous un chêne.
    Bises et belle journée.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s





%d blogueurs aiment cette page :